Voyager vert en 2020

   Alors que l’année est à peine entamée, la notion de « voyage responsable » semble déjà s’imposer comme la tendance émergente majeure du tourisme. En effet, selon une étude réalisée par Booking.com sur 22 000 voyageurs issus de 29 marchés, 51% affirment qu’ils changeraient leur destination d’origine pour une alternative similaire, mais moins connue, si cela leur permettait de réduire leur impact sur l’environnement. Sans renoncer à ses envies d’ailleurs, le voyageur du 21ème siècle veille donc de plus en plus à préserver sa planète. Mais comment concilier la notion de voyage avec celle d’écologie ? Si l’option de moyens de transports moins polluants comme le train offrent de belles perspectives de voyage, le choix peut également se porter sur des destinations plus lointaines mais pro actives dans la préservation de l’environnement. Un petit tour de ces destinations engagées écologiquement s’impose…

 

  • La quête d’une immersion dans une nature sauvage, majestueuse et surtout préservée vous attire ? Alors vous avez rendez-vous avec l’Islande ; ce petit pays nordique a fait le choix depuis le 1er janvier 2020 d’interdire le fuel lourd dans ses eaux territoriales afin de préserver ses fjords et autres merveilles naturelles. Une bonne résolution encourageante pour cet écrin sauvage qui a déjà su convaincre plus de 100 000 touristes français en 2018.

 

  • Et si vous partiez pour Glasgow (Ecosse) ? Cette ville verte chargée d’histoire a été choisie pour accueillir la COP26 du 9 au 19 novembre 2020. Entourée de montagnes, de lacs et de forêts, cette destination touristique majeure du Royaume-Uni saura combler les amateurs de nature et de paysages grandioses, ne serait-ce que grâce au parc national de Loch Lomond and the trossachs. Et entre deux balades en pleine nature, pensez à découvrir l’aspect culturel et festif de cette ville pleine de caractère ! Une fois votre visite du Kelvingrove Art Gallery and Museum Glasgow et du Glasgow Science Center terminées, vous pourrez profiter de la scène musicale et de la variété de bars et clubs de la ville, connus pour être inégalés en Ecosse !

 

  • Si votre envie se porte davantage sur des bords de mer baignés de soleil, le Costa Rica est une destination intéressante à envisager. Véritable bijou tropical, il pourrait être l’un des premiers pays à atteindre la neutralité carbone en 2020 avec ses 90% de sources d’énergies renouvelables, faisant de lui le porte-drapeau du tourisme durable. L’endroit idéal pour prendre un grand bol de biodiversité entre deux sessions d’escalade ou de balnéothérapie dans un cadre exotique à couper le souffle.

 

  • Enfin, envie d’une touche d’originalité et d’inédit dans le choix de vos vacances « responsables » ? Le Bhoutan vous attend ! Ce petit pays voisin du Tibet affiche un mode de vie 100% bio et le seul bilan carbone négatif au monde ! Il y est même interdit d’y couper des arbres pour assurer la protection de sa biodiversité. Ses superbes paysages de montagnes et de plaines subtropicales sauront ravir le voyageur en quête d’un dépaysement profond à la limite du spirituel. D’ailleurs, le royaume bouddhiste qu’est le Bhoutan n’a légalisé le tourisme qu’en 1974 dans une volonté de préservation du monde extérieur, et il reste encore peu connu du grand public : absence de surtourisme garantie !

   

Les opportunités de pratiquer un « tourisme durable » ne manquent donc pas selon les envies de chacun, donc il ne reste plus qu’à vous souhaiter bon voyage et bonne année 2020 !

 

Sources :

https://www.veilleinfotourisme.fr/tendances-et-recherches-en-tourisme/te...

https://www.lechotouristique.com/article/lislande-joue-la-carte-dun-tour...

https://travelpredictions2020.com/english-3/#8